La RT 2012

Classé dans : Article | 0

La RT 2012

Ces différents critères sont :

  • La consommation d’énergie primaire de l’habitat (Cep)
  • Le besoin Bioclimatique de cet habitat (BBio)
  • La température intérieure de confort (Tic)
  • L’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment
  • La contribution des énergies renouvelables
  • l’isolation, l’éclairage naturel, le confort d’été

Le Cep

C’est un coefficient qui tient compte de la consommation de plusieurs postes de l’habitat :
  • le chauffage
  • le refroidissement
  • l’éclairage artificiel
  • la production d’eau chaude sanitaire
  • la ventilation

Le Cep ne doit pas dépasser le Cepmax qui est un coefficient modulé en fonction des régions de la france et des conditions d’implantations du bâtiments (surface, altitude, …)

 

CEPmax sans modulation de surface et d’altitude

Le BBio

Le besoin bioclimatique du bâtiment permet de contrôler la conception bioclimatique du bâtiment (orientation, inertie)
Il est sans dimension et exprimé en points
Il ne doit pas dépasser une valeur de référence : le Bbiomax
Bbio = 2 x le Besoin en Chaud + 2 x le Besoin en Froid + 5 x Le Besoin d’éclairage
BBiomax sans modulation de surface et d’altitude

La Tic

La température intérieure de confort ne doit pas dépasser la Ticref qui est :
La température maximale acceptable en été au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été
Sa valeur est en générale prise à 26°C.

L’étanchéité à l’air du bâtiment

Cette exigence ne concerne que les bâtiments destinés à un usage d’habitation.
La perméabilité à l’air de l’enveloppe sous 4 Pa (Q4Pa-surf) est inférieure à :
  • 0,6 m3/h.m² de parois déperditives, hors plancher bas, en maison individuelle
  • 1 m3/h.m² de parois déperditives, hors plancher bas, en bâtiment collectif

Les énergies renouvelables

Toute maison individuelle doit avoir recours à une source d’énergie renouvelable. Le choix peut se porter parmi les solutions suivantes :
  • Solaire thermique : surface min de 2 m² et certifié solarkeymark ou CSTBat, orientation entre 20 et 60°
  • raccord à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par une énergie renouvelable ou de récupération.
  • la contribution des énergies renouvelables au Cep du bâtiment doit être supérieur à 5 kWh/m².an
  • Chauffe-eau thermodynamique avec COP > 2
  • Chaudière à micro-cogénération à combustible liquide ou gazeux, rendement thermique à pleine charge ou à charge partielle > 90 % sur PCI et rendement électrique >10 %.

 

Différents systèmes d’énergie renouvelable

L’isolation, l’éclairage naturel, le confort d’été

ISOLATION THERMIQUE :
  • Paroi séparant espace chauffé et espace non-chauffé : U = 0,36 W/m².K
  • Transmission linéique globale des ponts thermiques : u = 0,28 W/m.K
  • Transmission linéique moyen des ponts thermiques entre planchers intermédiaire et mur extérieur : u = 0,6W/m.K
ECLAIRAGE NATUREL :
Pour les bâtiments individuels ou collectifs à usage d’habitation, la surface totale des baies mesurées en tableau est supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable.
CONFORT D’ETE :
Les baies de tout local destiné au sommeil et de catégorie CE1 sont équipées de protections solaires mobiles de façon à ce que le facteur solaire des baies soit inférieur ou égal au facteur solaire défini dans le tableau ci-après :